(✿◠‿◠) (◡‿◡✿) (◕‿◕✿) (◑‿◐) (◕‿-) (・∀・ ) (づ。‿‿。)づ (╯°□°)╯︵ ┻━┻ blblblblbllblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblblbllblblblblblblblblblblblblblbllll
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (jeonyul) love is the jellyfish that stings my fingers everytime i try to hold it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sato Erie
when you see that girl comin, back up

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 19/10/2014
Localisation : crédit la cléopâtre

MessageSujet: (jeonyul) love is the jellyfish that stings my fingers everytime i try to hold it.   Jeu 4 Fév - 15:48



Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 500px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.
Formulaire d'inscription
Illusion is needed to disguise the emptiness within.

Jeon Yuri - Jeonyul

Cher monsieur le directeur,
 je m'appelle Jeon Yuri, mais mes fans m'appellent parfois Jeonyul. J'ai actuellement 22 ans, car je suis née le 20 mars 1994 à Séoul et je suis sud-coréenne. En plus d'être élève à VIP, je suis surtout idole. Si vous voulez tout savoir je suis chanteuse secondaire, rappeuse principale et maknae au sein du groupe STELLAR et mes activités sont gérées par l'agence The Entertainment Pascal. En ce qui concerne ma famille j'ai une mère morte lorsque j'étais enfant et un père qui l'a suivie après plusieurs années à essayer de m'éduquer seul. Étant donné que je n'ai aucun secret pour vous monsieur le directeur, vous pouvez aussi savoir que je suis lesbienne et je suis désespérée. J'aimerais m'inscrire à VIP University dans le secteur Noraebang Challengers car j'ai fait un tirage au sort et c'est le résultat que j'ai eu ? Accessoirement parce que j'ai beau être rappeuse principale, je me débrouille suffisamment bien pour une idole puis je compte pas devenir la réincarnation de Tupac alors autant me consacrer au chant, histoire de pas me taper la honte avec les MR Removed.
Je vous joins les renseignements demandés pour l'inscription.

Quel genre de personne es-tu ?

Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 100px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.Ton caractère
Naïve. Premier mot dont on se sert pour décrire Jeonyul. Pourtant, elle ne l'est pas. Elle est juste très optimiste, le genre qui croque la vie à pleines dents et voit le bien partout, mais elle reste futée et sait comment obtenir ce qu'elle veut. Très déterminée, elle abandonne rarement ses projets et est prête à tout pour y réussir, absolument tout car elle n'a aucune limite et distingue difficilement le correct de l'incorrect. À cause de ça elle passe souvent pour une alien, d'ailleurs elle est très tête en l'air et a une mémoire absolument pourrie. Ce qui l'arrange car elle oublie très vite les choses gênantes, une réaction maintenant machinale tellement elle le faisait. On peut la qualifier de délirante, en quelques sortes, après tout même si elle est consciente des maux de l'univers elle vit dans l'illusion que sa propre vie est parfaite, fascinante, alors que ce n'est pas le cas. Tout est fugace chez elle, autant ses intérêts que ses relations avec les gens. C'est une personne impulsive qui se lance souvent dans des choses - ou relations - sans réfléchir et s'en lasse très vite, elle est instable, indécise. Elle papillonne de passe-temps à passe-temps, de personne à personne, à la recherche de ce qui la passionnera réellement et donnera un sens à sa vie. C'est poétique en quelques sortes, après tout la jeune femme est une romantique désespérée, même si sa maladresse et son manque de finesse n'en donnent pas l'air. Elle feuillette les gens comme un catalogue, cherche ce qui lui plait et jette ce qui ne l'intéresse pas dans sa recherche de la bonne personne. Un peu insensible et très insouciante, elle vit au jour le jour et préfère profiter de la vie au lieu de s'emmerder à penser aux répercussions de ses actes, ce pourquoi elle se fout toujours dans des situations compliquées et blesse souvent les autres. Ca ne l'empêche pas d'être une personne sympathique et amicale lorsqu'elle fait attention, pourtant. Elle ne veut faire de mal à personne, elle n'est pas méchante, juste très gaffeuse, maladroite, incapable de se rendre compte du dommage collatéral de ses actions.

Outre cela, elle a pour habitude de ronfler très fort, rire comme un camionneur, draguer tout ce qui bouge avec l'élégance d'un habitué du 15-18 et ne pas s'y connaître du tout en règles de bienséance.

Qu'est-ce qui te différencie ?
La perte des parents pendant l'enfance est tragique mais tout de même commune. Cependant, ce qui caractérise Yuri est le sentiment de vide et la peur de l'abandon qui en ont résulté. La jeune femme a du mal à créer des relations sincères avec les gens car elle a peur de finir abandonnée comme avec ses parents, elle finit souvent par s'éloigner au bout d'un moment et elle se sert de la plupart de ses « proches » pour combler le vide. D'ailleurs, tout ce qu'elle fait est uniquement pour parvenir à cette fin ; la jeune femme aime les sensations fortes et est prête à tout pour en ressentir, d'où l'absence totale de notion du danger chez elle. C'est aussi pour cela qu'elle est une optimiste endurcie ; elle prend plaisir aux petites choses dans la vie et trouve un bon côté à tout afin de ne pas se laisser emporter par la déception. Sa vie n'a rien de stable, rien de captivant, elle s'intéresse aux choses futiles pour couvrir cette triste réalité dont elle n'est même pas consciente, vivant à fond dans son illusion. Le jour où elle en sortira est le jour où elle sera brisée.

Qu'as-tu fait pour être célèbre ?

Jeon Yul a débuté au sein du groupe STELLAR, produit par Eric Mun, en 2011. Leur premier single Rocket Girl ne connaît pas un franc succès et le groupe a du mal à décoller, même après le changement de membres et deux autres comebacks avec les singles UFO puis Study. Ce n'est qu'en 2014 qu'elles se font connaître avec Marionette, qui vaudra au groupe beaucoup de critiques pour leur concept provocant. La chanson devient tout de même leur best-seller et elles sortent par la suite Mask puis Fool avant de revenir en Juillet 2015 avec Vibrato, une nouvelle chanson au concept sexy et au clip très suggestif. Plusieurs mois plus tard, elles annoncent leur retour et sortent leur second mini-album Sting en Janvier 2016, avec un concept un peu plus doux et innocent malgré les paroles amères de la chanson titre. Elles ont également contribué à quelques OST en plus de participer à plusieurs émissions de variété, ainsi que des dramas pour la leader, Ga Young.

Raconte-moi ton histoire

Qu'est-ce que j'ai, dans la vie ? Une question qui lui vient souvent, même si elle la chasse de ses pensées aussitôt. Qu'est-ce qu'elle a ? Une mère, qui lui a donné naissance pile pendant l'équinoxe du printemps 1994. Une mère aimante, attentionnée, qui n'a jamais failli à prendre soin d'elle et la couvrir d'amour, tout ce dont un enfant pourrait rêvé. Non, plus depuis longtemps. Elle est morte alors qu'elle n'était âgée que de cinq ans. Choc foudroyant. Injustice. Perte de surprises. Qu'est-ce qu'il lui reste à présent ? Son père. Écrivain dépassé par les événements, la perte de son épouse, la responsabilité de devoir éduquer un enfant seul. Pourtant il essaie, très dur même. Sa fille est la prunelle de ses yeux, l'amour de sa vie, et même si s'occuper d'elle est une épreuve difficile la plupart du temps, il est déterminé à combler le vide laissé par sa mère, l'aider à s'épanouir. Il l'oublie souvent, vient la chercher à l'école avec beaucoup de retard, n'assiste pas à ses pièces de théâtre ni ses spectacles de danse. Les débuts de l'abandon, une peur qui restera avec Yuri pour le reste de sa vie. Mais c'est pour son bien ! Il passe son temps cloîtré dans son bureau, recroquevillé sur sa machine à écrire dans l'espoir de terminer et publier son livre vite. Il en a besoin pour gagner de l'argent, avoir de quoi payer un bon avocat et intenter un procès pour contrer la famille de sa défunte femme qui tente férocement de lui arracher les droits de garde. Perdre sa fille, chose impensable pour lui, l'idée le consume et l'obsède, l'enlève à cet enfant même qu'il tente de garder. « C'est pour toi que je fais ça ! Pour gagner de l'argent, pour pouvoir te garder ! » lui crie-t-il lorsqu'elle se plaint une énième fois de se sentir abandonnée par son père qu'elle aime mais qui semble se préoccuper de sa machine plus que d'elle. Elle est trop jeune pour comprendre, alors elle lui en veut, elle s'enferme dans sa chambre et pleure jusqu'à s'endormir. Elle ira mieux au réveil. Son père ? Il n'aura pas ce privilège, victime d'un accident vasculaire cérébral dans la salle de bains alors que son petit ange roupille. Du regret et de l'amertume. Vestiges de son enfance. Elle s'en veut de ne pas avoir compris son père, et surtout elle en veut à la famille de sa mère d'avoir tenté de la lui enlever jusqu'à l'en rendre malade. Ils ont réussi, d'ailleurs — la petite se retrouve obligée de vivre avec eux, le comble pour elle qui les accuse d'avoir tué son père. Aigrie, Yuri grandit dans l'acrimonie et le ressentiment. Elle trouve du mal à prendre plaisir à quoi que ce soit, et le vide s'installe. Le vide, c'est tout ce qu'elle connaît. Rien ne l'enjoue, elle ne sait pas comment profiter de la vie, elle ne sait même pas si elle en a envie d'ailleurs. Elle s'est vue perdre les deux personnes les plus importantes dans sa vie et son caractère passif, apathique repousse tous ceux qui tentent de se lier à elle. « Qu'est-ce qui cloche avec moi ? » La petite Yuri ne comprend pas. Elle se croit maudite, indigne de toute liaison. Les gens l'érodent, elle leur donne son tout et ne reçoit rien en échange, et elle n'a que treize ans lorsqu'elle décide que pour se protéger, elle ne s'offrira plus à personne. Un espoir impérissable. La seule chose de stable dans sa vie. Enfin, elle ne sait pas si elle peut le qualifier de stable, sa quête est très incertaine mais elle y croit dur comme fer et nourrit cet espoir depuis ce fameux été. Les vacances d'été ont toujours été pour elle un supplice, le moment idéal pour se rappeler que tout lui semble morne et inintéressant — d'autant que ses cousins remuent sans cesse le couteau dans la plaie en s'amusant sans elle. À croire qu'elle est cassée, incapable de trouver plaisir en quoi que ce soit comme tous les enfants de son âge. Et pourtant il n'aura fallu qu'un seul été, une seule rencontre pour renverser cette idée en laquelle elle croit fermement depuis son enfance. Une jeune fille pétillante qui l'approche pendant qu'elle dessinait dans le sable seule, ses cousins jouant sans elle, et la voilà qui découvre le monde d'une nouvelle façon à travers ses yeux ambrés qui l'intriguent, l'invitent dans leur univers. Elle déconcerte Yuri, au début, sa manie de voir le bien partout, profiter de chaque petite chose lui est incompréhensible, mais elle s'y habitue très vite, ça déteint même sur elle. Il ne lui faut que dix jours pour apprendre à voir le monde d'une nouvelle façon, dix jours pour vivre pour de vrai pour la première fois de sa vie.
Dix jours pour tomber amoureuse.
C'était parfait, tout était parfait, une idylle qu'elle n'aurait jamais cru pouvoir vivre. Elles se sont revues une dernière fois sur la plage, ont échangé un dernier baiser chaste, et elles sont parties chacune de son côté. Fin des vacances, retour à la triste et morne réalité. Enfin, pas si triste que ça ; Yuri a appris à la rendre meilleure. Elle commence à faire preuve d'un optimisme, une joie de vivre qui lui étaient inconnus, tout ça grâce à cette fille. Cette fille dont elle ne garde plus que des souvenirs, qu'elle ne sait pas comment retrouver. Jeunes qu'elles étaient, elles n'avaient pas pensé à échanger leurs coordonnées, et le passage du temps finit même par effacer son prénom de la mémoire de Yuri, elle qui n'a jamais été douée pour retenir quoi que ce soit. Elle ne l'oublie pas, cependant, et surtout elle n'oubliera jamais les sentiments qu'elle a éveillés en elle lorsqu'elles étaient ensemble. Elle se promet qu'elle la retrouvera.
Pourtant des années passent et elle ne sait toujours pas comment. Sa vie est nettement meilleure, elle est heureuse — ou du moins, convaincue de l'être — et tout ce bonheur, c'est à elle qu'elle le doit. Elle ne peut pas l'oublier. Alors, dans un élan d'espoir et de détermination, elle décide de faire fort : devenir idole. Si elle devient connue, elle passera sans doute à la télé, la fille la verra, la reconnaîtra, elles se retrouveront et elles auront leur happy ending, c'est parfaitement logique, non ? C'est ce qui lui semble à l'époque. Aucun talent en poche, mais elle passe tout de même plusieurs auditions, commence à s'entraîner après avoir essuyé plusieurs échecs et fait de son mieux pour augmenter ses chances. Rien ne l'arrête et elle finit finalement par être recrutée par une agence du nom de Top Class Entertainment. Première audition réussie, et Yuri n'hésite pas à accepter l'offre. Elle n'aurait peut-être pas du, vu les débuts honteux de son groupe, mais rien ne la décourage et elle continue de travailler très dur. Leur carrière finit enfin par décoller plusieurs années après leurs débuts, et malgré le fait qu'il n'y ait toujours aucun signe de cette fameuse fille, Yuri — maintenant devenue Jeonyul — ne perd pas espoir. Elle croque la vie à pleines dents, attendant que celle-ci lui offre ce qu'elle attend réellement, et elle finit même par rejoindre la VIP University pour le fun, pour s'occuper, mais aussi dans l'espoir que cela accroîtra sa notoriété et par conséquence ses chances d'être reconnue.

Tout semble bien aller pour elle. Si seulement les fondations de son bonheur n'étaient pas instables, surplombant un gouffre dans lequel elle risque de retomber à tout moment. Seule son ignorance l'en protège.

Qui se cache derrière l'écran ?

Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 100px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.Prénom/pseudo : Bouchra/Minori
Âge : Bientôt 19 ans
Où as-tu trouvé le forum ? Dans mon cœur :$
Comment le trouves-tu ? En tapant l'adresse dans la barre d'url
Ta fréquence de connexion : 7/7 pratiquement
As-tu déjà été sur VIP? Si oui, qui jouais-tu? Min Hyeok (o(
Un dernier mot ? CET HOMME A MOLESTÉ UN BOL DE SOUPE
Le code règlement est :
Mon RP test
Spoiler:
 



crédit (c) Chaussette et C. pour VIP Univ.


Dernière édition par Séraphin Cardenas le Ven 12 Fév - 21:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minorikyun.lolbb.com
Sato Erie
when you see that girl comin, back up

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 19/10/2014
Localisation : crédit la cléopâtre

MessageSujet: Re: (jeonyul) love is the jellyfish that stings my fingers everytime i try to hold it.   Dim 7 Fév - 20:56

Séraphin Cardenas a écrit:


Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 500px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.
Formulaire d'inscription
Illusion is needed to disguise the emptiness within.

Jeon Yuri - Jeonyul

Cher monsieur le directeur,
 je m'appelle Jeon Yuri, mais mes fans m'appellent parfois Jeonyul. J'ai actuellement 22 ans, car je suis née le 20 mars 1994 à Séoul et je suis sud-coréenne. En plus d'être élève à VIP, je suis surtout idole. Si vous voulez tout savoir je suis chanteuse secondaire, rappeuse principale et maknae au sein du groupe STELLAR et mes activités sont gérées par l'agence The Entertainment Pascal. En ce qui concerne ma famille j'ai une mère morte lorsque j'étais enfant et un père qui l'a suivie après plusieurs années à essayer de m'éduquer seul. Étant donné que je n'ai aucun secret pour vous monsieur le directeur, vous pouvez aussi savoir que je suis lesbienne et je suis désespérée. J'aimerais m'inscrire à VIP University dans le secteur Noraebang Challengers car j'ai fait un tirage au sort et c'est le résultat que j'ai eu ? Accessoirement parce que j'ai beau être rappeuse principale, je me débrouille suffisamment bien pour une idole puis je compte pas devenir la réincarnation de Tupac alors autant me consacrer au chant, histoire de pas me taper la honte avec les MR Removed.
Je vous joins les renseignements demandés pour l'inscription.

Quel genre de personne es-tu ?

Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 100px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.Ton caractère
Naïve. Premier mot dont on se sert pour décrire Jeonyul. Pourtant, elle ne l'est pas. Elle est juste très optimiste, le genre qui croque la vie à pleines dents et voit le bien partout, mais elle reste futée et sait comment obtenir ce qu'elle veut. Très déterminée, elle abandonne rarement ses projets et est prête à tout pour y réussir, absolument tout car elle n'a aucune limite et distingue difficilement le correct de l'incorrect. À cause de ça elle passe souvent pour une alien, d'ailleurs elle est très tête en l'air et a une mémoire absolument pourrie. Ce qui l'arrange car elle oublie très vite les choses gênantes, une réaction maintenant machinale tellement elle le faisait. On peut la qualifier de délirante, en quelques sortes, après tout même si elle est consciente des maux de l'univers elle vit dans l'illusion que sa propre vie est parfaite, fascinante, alors que ce n'est pas le cas. Tout est fugace chez elle, autant ses intérêts que ses relations avec les gens. C'est une personne impulsive qui se lance souvent dans des choses - ou relations - sans réfléchir et s'en lasse très vite, elle est instable, indécise. Elle papillonne de passe-temps à passe-temps, de personne à personne, à la recherche de ce qui la passionnera réellement et donnera un sens à sa vie. C'est poétique en quelques sortes, après tout la jeune femme est une romantique désespérée, même si sa maladresse et son manque de finesse n'en donnent pas l'air. Elle feuillette les gens comme un catalogue, cherche ce qui lui plait et jette ce qui ne l'intéresse pas dans sa recherche de la bonne personne. Un peu insensible et très insouciante, elle vit au jour le jour et préfère profiter de la vie au lieu de s'emmerder à penser aux répercussions de ses actes, ce pourquoi elle se fout toujours dans des situations compliquées et blesse souvent les autres. Ca ne l'empêche pas d'être une personne sympathique et amicale lorsqu'elle fait attention, pourtant. Elle ne veut faire de mal à personne, elle n'est pas méchante, juste très gaffeuse, maladroite, incapable de se rendre compte du dommage collatéral de ses actions.

Outre cela, elle a pour habitude de ronfler très fort, rire comme un camionneur, draguer tout ce qui bouge avec l'élégance d'un habitué du 15-18 et ne pas s'y connaître du tout en règles de bienséance.

Qu'est-ce qui te différencie ?
La perte des parents pendant l'enfance est tragique mais tout de même commune. Cependant, ce qui caractérise Yuri est le sentiment de vide et la peur de l'abandon qui en ont résulté. La jeune femme a du mal à créer des relations sincères avec les gens car elle a peur de finir abandonnée comme avec ses parents, elle finit souvent par s'éloigner au bout d'un moment et elle se sert de la plupart de ses « proches » pour combler le vide. D'ailleurs, tout ce qu'elle fait est uniquement pour parvenir à cette fin ; la jeune femme aime les sensations fortes et est prête à tout pour en ressentir, d'où l'absence totale de notion du danger chez elle. C'est aussi pour cela qu'elle est une optimiste endurcie ; elle prend plaisir aux petites choses dans la vie et trouve un bon côté à tout afin de ne pas se laisser emporter par la déception. Sa vie n'a rien de stable, rien de captivant, elle s'intéresse aux choses futiles pour couvrir cette triste réalité dont elle n'est même pas consciente, vivant à fond dans son illusion. Le jour où elle en sortira est le jour où elle sera brisée.

Qu'as-tu fait pour être célèbre ?

Jeon Yul a débuté au sein du groupe STELLAR, produit par Eric Mun, en 2011. Leur premier single Rocket Girl ne connaît pas un franc succès et le groupe a du mal à décoller, même après le changement de membres et deux autres comebacks avec les singles UFO puis Study. Ce n'est qu'en 2014 qu'elles se font connaître avec Marionette, qui vaudra au groupe beaucoup de critiques pour leur concept provocant. La chanson devient tout de même leur best-seller et elles sortent par la suite Mask puis Fool avant de revenir en Juillet 2015 avec Vibrato, une nouvelle chanson au concept sexy et au clip très suggestif. Plusieurs mois plus tard, elles annoncent leur retour et sortent leur second mini-album Sting en Janvier 2016, avec un concept un peu plus doux et innocent malgré les paroles amères de la chanson titre. Elles ont également contribué à quelques OST en plus de participer à plusieurs émissions de variété, ainsi que des dramas pour la leader, Ga Young.

Raconte-moi ton histoire

Qu'est-ce que j'ai, dans la vie ? Une question qui lui vient souvent, même si elle la chasse de ses pensées aussitôt. Qu'est-ce qu'elle a ? Une mère, qui lui a donné naissance pile pendant l'équinoxe du printemps 1994. Une mère aimante, attentionnée, qui n'a jamais failli à prendre soin d'elle et la couvrir d'amour, tout ce dont un enfant pourrait rêvé. Non, plus depuis longtemps. Elle est morte alors qu'elle n'était âgée que de cinq ans. Choc foudroyant. Injustice. Perte de surprises. Qu'est-ce qu'il lui reste à présent ? Son père. Écrivain dépassé par les événements, la perte de son épouse, la responsabilité de devoir éduquer un enfant seul. Pourtant il essaie, très dur même. Sa fille est la prunelle de ses yeux, l'amour de sa vie, et même si s'occuper d'elle est une épreuve difficile la plupart du temps, il est déterminé à combler le vide laissé par sa mère, l'aider à s'épanouir. Il l'oublie souvent, vient la chercher à l'école avec beaucoup de retard, n'assiste pas à ses pièces de théâtre ni ses spectacles de danse. Les débuts de l'abandon, une peur qui restera avec Yuri pour le reste de sa vie. Mais c'est pour son bien ! Il passe son temps cloîtré dans son bureau, recroquevillé sur sa machine à écrire dans l'espoir de terminer et publier son livre vite. Il en a besoin pour gagner de l'argent, avoir de quoi payer un bon avocat et intenter un procès pour contrer la famille de sa défunte femme qui tente férocement de lui arracher les droits de garde. Perdre sa fille, chose impensable pour lui, l'idée le consume et l'obsède, l'enlève à cet enfant même qu'il tente de garder. « C'est pour toi que je fais ça ! Pour gagner de l'argent, pour pouvoir te garder ! » lui crie-t-il lorsqu'elle se plaint une énième fois de se sentir abandonnée par son père qu'elle aime mais qui semble se préoccuper de sa machine plus que d'elle. Elle est trop jeune pour comprendre, alors elle lui en veut, elle s'enferme dans sa chambre et pleure jusqu'à s'endormir. Elle ira mieux au réveil. Son père ? Il n'aura pas ce privilège, victime d'un accident vasculaire cérébral dans la salle de bains alors que son petit ange roupille. Du regret et de l'amertume. Vestiges de son enfance. Elle s'en veut de ne pas avoir compris son père, et surtout elle en veut à la famille de sa mère d'avoir tenté de la lui enlever jusqu'à l'en rendre malade. Ils ont réussi, d'ailleurs — la petite se retrouve obligée de vivre avec eux, le comble pour elle qui les accuse d'avoir tué son père, sans oublier que ses cousins n'apprécient pas qu'elle se soit immiscée dans leur famille non plus. Aigrie, Yuri grandit dans l'acrimonie et le ressentiment. Elle trouve du mal à prendre plaisir à quoi que ce soit, et le vide s'installe. Le vide, c'est tout ce qu'elle connaît. Rien ne l'enjoue, elle ne sait pas comment profiter de la vie, elle ne sait même pas si elle en a envie d'ailleurs. Elle s'est vue perdre les deux personnes les plus importantes dans sa vie et son caractère passif, apathique repousse tous ceux qui tentent de se lier à elle. « Qu'est-ce qui cloche avec moi ? » La petite Yuri ne comprend pas. Elle se croit maudite, indigne de toute liaison. Les gens l'érodent, elle leur donne son tout et ne reçoit rien en échange, et elle n'a que dix ans lorsqu'elle décide que pour se protéger, elle ne s'offrira plus à personne. Un espoir impérissable. La seule chose de stable dans sa vie. Enfin, elle ne sait pas si elle peut le qualifier de stable, sa quête est très incertaine mais elle y croit dur comme fer et nourrit cet espoir depuis ce fameux été. Yuri n'a jamais aimé les vacances : elles ont toujours été pour elle l'occasion de se rendre compte à quel point tout lui parait fade et inintéressant, d'autant que ses cousins et cousines ne cessent de remuer le couteau dans la plaie en s'amusant sans elle. Pendant longtemps elle a cru être cassée, incapable de profiter de la vie comme les autres.

Écris l'histoire de ton personnage à la première ou troisième personne. Parle de son enfance, de son parcours et de son vécu. On doit comprendre avec l'histoire comment et pourquoi ton personnage est devenu ce qu'il est aujourd'hui et pourquoi il intègre l'université. N'oublie pas de réserver quelques lignes pour parler de la façon dont il est devenu une idole.

 Trame possible
 ♥Enfance
 ♥adolescence
 ♥début de la carrière
 ♥débuts amoureux & drames
 ♥but dans la vie & passions
 ♥entrée à l'université, situation personnelle et carrière actuelle

Qui se cache derrière l'écran ?

Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 100px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.Prénom/pseudo : Bouchra/Minori
Âge : Bientôt 19 ans
Où as-tu trouvé le forum ? Dans mon cœur :$
Comment le trouves-tu ? En tapant l'adresse dans la barre d'url
Ta fréquence de connexion : 7/7 pratiquement
As-tu déjà été sur VIP? Si oui, qui jouais-tu? Min Hyeok (o(
Un dernier mot ? CET HOMME A MOLESTÉ UN BOL DE SOUPE
Le code règlement est :
Mon RP test
Spoiler:
 



crédit (c) Chaussette et C. pour VIP Univ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minorikyun.lolbb.com
 
(jeonyul) love is the jellyfish that stings my fingers everytime i try to hold it.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» Love Calculator
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♡ minori's garden ♡ :: Votre 1ère catégorie :: Fiches-
Sauter vers: